Les Voies du Yoga


Il n'est pas facile de définir le Yoga et il est parfois plus aisé de dire ce qu'il n'est pas. Le Yoga n'est pas une    gymnastique médicale, ce n'est pas une religion ni une philosophie, ni une science : c'est un peu un mélange de tout  cela. C'est une façon d'être, un état. On peut pratiquer le Yoga pour atteindre deux objectifs. Le premier : redonner vigueur et santé au corps. Assurer une parfaite harmonie entre l'esprit et le physique ; c'est la voie la plus suivie en Occident. Le second objectif, celle des Hindous et d'une minorité d'occidentaux, est le prolongement du premier, c'est  se relier à l'Infini. Pour nous occidentaux, la religion hindoue évoque  tout un éventail d'images qui va des vaches sacrées aux charmeurs de serpents, des ascètes décharnés assis en lotus, des fakirs aux statues érotiques des temples de Khajuraho, et du Taj Mahal. Mais ce sont aussi les crémations en plein air sur les bords du Gange…

Religion sans père fondateur historique, ni livre canonique unique, l'hindouisme connaît une profusion de dieux (33333 selon la tradition). Les plus connus sont Vishnu et Shiva, mais il n'y a qu'une seule " réalité ultime". Bien que leur religion recouvre une grande diversité de pratiques cultuelles selon diverses traditions locales et d'interprétations de la Loi sacrées, les hindous partagent globalement les mêmes croyances et s'accordent sur l'objectif final de leur quête : le dépassement de soi, condition de l'accession à la " réalité ultime ". Tous ont en commun la nécessité d'être purs, et le soucis de pratiquer régulièrement leur culte rituel (pûjâ). La plupart des hindous reconnaissent l'autorité des antiques Ecritures connues sous le nom de Veda  ; ils admettent la division la société en quatre castes ( varna)  établie par le Rig-Veda et de plus ils croient que leur vie est gouvernée par le samsara : cycle de la naissance, de la mort et de la renaissance auquel tous  sont soumis, leur âme individuelle (atman) se réincarnant jusqu'à sa délivrance finale ( moksha) .


Les six systèmes de la philosophie hindoue (darshana)

Le mot Darshana  signifie littéralement : Vision, point de vue. Les six systèmes développent " une vision " particulière de l'enseignement métaphysique des Védas, résumés dans les Upanishads.

L'école NYÂYA (de Gautama) se fonde sur la logique. L'enseignement repose surtout sur l'investigation philosophique de la relation Sujet-Objet. 

Le VAISHESHIKA (de Kanada) est un système dualiste plus scientifique que philosophique qui enseigne que la réalité est faite d'âme et de matière.

Le MÎMÂMSÂ est une exégèse de l'ensemble des rituels contenus dans les Védas. La bonne exécution du rituel et la dévotion sont une étape importante vers la réalisation du Soi.

Le SÂMKHYA (de Kapila) est également un système dualiste décomposant le monde manifesté en catégories en " nature" (prakriti) et en " conscience" (purusha). Pour se libérer de la nature, l'âme consciente doit s'en séparer.

Le VEDÂNTA (Badarayana) est le système le plus important. Il prône l'enseignement des textes qui terminent (anta) chacun des quatre Védas : les upanisads. Pour le VÉDÂNTA, la Connaissance est la seule Voie conduisant à la réalisation par la découverte de l'Absolu (Brâhman) au sein de son propre soi (Atman).

Le YOGA (Patanjali) : système conduisant à la libération par une discipline rigoureuse du corps et de l'esprit. Les exercices physiques et psychiques sont ceux du yoga royal (raja). Le Yoga est indissolublement  lié à un autre " point de vue ",  le SÂMKHYA, qui établit les principes sur lesquels le Yoga fonde sa pratique. Toutes les disciplines  que propose le Yoga sont dépourvues de sens si on ne comprend pas le Sâmkhya. Le Sâmkhya et  le Yoga, les deux des plus anciens enseignements, sont souvent considérés comme les deux aspects, l'un théorique, l'autre pratique, d'une même voie.

Les voies multiples du Yoga.

Dans son pays d'origine, le Yoga est multiple. Nous relèverons comme principales disciplines du Yoga :

Le Yoga classique – Yoga Royal – (Râja Yoga) – Yoga de Patañjali – (ASHTANGA- YOGA)

L‘école classique du Yoga, qui constitue à elle seule un darshana s'appuie sur les bases du Sâmkhya, en retour, elle élabore la méthode non développée dans ce dernier. Le texte de base de cette école est le plus ancien que nous possédions sur le yoga, c'est le traité de Patañjali (" Yoga-Sûtra "), c'est une sorte d'aide-mémoire destiné aux enseignants du Yoga.  Le Yoga tel que l'a formulé Patañjali est  sans aucun doute la forme éminente, complète, " royale " du Yoga. Mais ce Yoga s'adresse avant tout à des hommes qui consacrent tout leur temps et toutes leurs énergies à la pratique du Yoga, ce sont principalement des " renonçant " ( samnyâsin). Le Yoga de Patañjali comprend 8 étapes (ashtânga) qu'il y a lieu de franchir en étant dirigé par un maître qualifié (gourou). Il débute par l'observance des 5 réfrènements (yama) et des 5 astreintes (niyama), ensuite bien affermi sur ces principes l'adepte pourra aborder les âsanas (postures), et la pratique du prânâyâma, contrôle non seulement du souffle, mais de l'énergie cosmique dont il est le véhicule ; destinées à reconditionner le corps en vue de la méditation. Les étapes suivantes : pratyâhâra, retrait des sens qui retranche entièrement du monde extérieur, et dhâranâ, concentration, fixation de toute l'activité mentale sur un seul point, permettront de passer à dhyâna, la méditation profonde intériorisée. Celle-ci conduit au Samâdhi ; qui n'est pas une extase. Le yogi ne sort pas de lui-même, mais  établit " sa résidence dans le lotus de son propre cœur ". Le Samâdhi  comporte lui-même différents degrés ; au plus élevé le yogi redécouvre son identité avec le Brahman, ce qui constitue en soi la délivrance suprême.

LE YOGA DE L'ACTION (KARMA-YOGA)

Ce Yoga est destiné à l'homme dans le monde, à celui qui reste engagé dans l'action ; d'ailleurs peut-on exister sans action ? Faut-il tout quitter, tout abandonner ? La Bhagavad-Gîta est entièrement consacrée à la résolution de cette question. Cette œuvre inspirée faisant partie de l'immense épopée du Mahâbhârata constitue l'ouvrage de base du Karma-Yoga, elle apporte des précisions sur la notion importante de renonciation et apporte la solution à l'intégration du Yoga  et du sacré dans la vie courante.

LE YOGA DE l'AMOUR ( BHAKTI-YOGA)

Le Bhakti-yoga est " la voie dans laquelle un amour intense permet au yogi de s'élancer jusqu'à la Réalité Ultime et de s'en emparer " (Lilian Silburn, La Bhakti). Le Bhakti Yoga est le Yoga de l'amour cosmique et de la dévotion à un dieu. Il est pratiqué à travers des chants, la contemplation et d'autres formes de vénération rituelles.

LE YOGA DE LA CONNAISSANCE ( Jñâna-Yoga)

C'est la réintégration à travers la connaissance et le raisonnement. L'adepte s'élève et devient Sage, en étudiant l‘Univers et en arrivant donc à comprendre que tout fait partie d'une entité unique. Cette connaissance, prônée déjà par le SÂMKHYA et par le Vedânta requiert de hautes qualifications de la part du disciple qui est déjà purifié par la pratique des autres disciplines du Yoga.

LE  YOGA DE LA DISSOLUTION (LAYA-YOGA)

Ce système est le Yoga de l'identification à l'objet contemplé. II est basé sur des techniques de contrôle de la respiration qui favorisent l'écoute intérieure et la compréhension de l'Univers et de sa dissolution.

LE MANTRA YOGA  (Japa –Yoga)

Yoga basé sur la répétition de mantras ainsi que sur la concentration sur des représentations symboliques et mystiques que sont les yantras ou les mandalas.

Le mantra est une courte phrase de phonèmes sacrés adressés à un dieu. Le plus connu est : Om.\ Un mantra n'est efficace que s'il est donné au disciple par son maître spirituel. Le Yantra  est un dessin géométrique activant certaines forces supramentales, il est également associé à une déité.

LE YOGA DU SON ( Nada Yoga)

Le Nada yoga est, comme le Raja yoga, très efficace pour remédier au problème de l'agitation du mental, il permet de rassembler l'attention et d'atteindre pratyâhâra, le retrait des sens par la pratique du chant et de l'action des sons et vibrations. La vibration d'où est issue la création, le nada Brahman, c'est Om. Le stade de la méditation s'atteindra plus rapidement et efficacement.

LE YOGA NIDRÂ C'est un Yoga qui permet d'établir l'harmonie dans tout le corps. C'est une méthode de relaxation particulièrement efficace qui réduit les tensions physiques et mentales apportées par la vie moderne. Pour les personnes malades ou affaiblies, c'est un moyen d'aborder sans effort physique une revitalisation du système nerveux  et de promouvoir des forces de guérison insoupçonnées. Cette méthode de Yoga est principalement connue comme technique de relaxation, mais il ne faut pas sous-estimer son apport dans différentes dimensions de la personnalité. Il est une voie valable vers la réalisation du Soi. La pratique est fondée sur la " rotation de conscience " dans laquelle sont passées en revue différentes parties du corps selon un circuit bien défini, cette pratique est également une alternative efficace à la méditation pour les personnes qui ne sont pas suffisamment avancées dans la pratique pour supporter physiquement la tenue correcte d'une posture de méditation.

LE KUNDALINÎ YOGA (le yoga tantrique)

C'est  un Yoga qui s'inscrit dans la perspective tantrique. Le tantrisme est ce qui a trait au Tantra, vaste ensemble de textes qui adaptent la doctrine védique aux capacités et besoins des hommes de l'âge actuel ou qui se présentent comme une révélation. Dans la perspective tantrique, La Réalité Suprême Immuable est appelée Shiva, la cause de sa Manifestation (Prakriti) est appelée Shakti, celle qui crée le mouvement et la multiplicité. L'Univers est le jeu de ces deux principes qui ne sont qu'un au niveau de la réalité absolue. Le Yogi abouti réalise en lui-même cette unité. La Kundalini est l'Energie Fondamentale somnolente, inerte et lovée telle un serpent à l'entrée du " chemin par lequel on va jusqu'au Ciel du Brahman ". Le But est d'éveiller Kundalini afin de lui faire parcourir le chemin inverse des étapes du mouvement Créateur " dans un mouvement de retour à la Source où ultimement, l'Energie est réintégrée dans la Conscience Suprême ". Les méthodes utilisées sont innombrables, le Yoga tantrique utilise les pouvoirs du son ( mantra), les diagrammes symboliques (yantra), le rituel, la concentration sur les cakra, les visualisations ainsi que des techniques respiratoires puissantes. Ce Yoga n'écarte aucune activité corporelle, au contraire, il les accueille et les sacralise afin de les transformer en méthode d'éveil car il reconnaît en elles une manifestation de Shakti.

L' ADVAYA- TÂRAKA YOGA

Technique très particulière de Yoga décrite par une Upanishad du même nom. Il s'agit en fait d'une forme de méditation (dhyâna) s'accompagnant  de "visions intérieures" qui ne sont que l'apparence, le signe de la présence du Brahman suprême.  Réaliser cette union n'est pas facile et cette technique ne concerne que ceux qui sont bien avancés dans la voie spirituelle.

LE HATHA-YOGA

Hatha signifie en sanskrit force, violence. Le Hatha Yoga nécessite en effet un effort physique extraordinaire, une détermination inébranlable dans la pratique des postures (âsana). Il doit être pratiqué sous la direction et la surveillance d'un maître compétent (guru) car il met en jeu des manipulations du corps importantes. Le Hatha-Yoga c'est l'unification du soleil (ha) et de la lune(tha), la purification du réseau des nâdî par la maîtrise du souffle (prânâyâma). Les signes extérieurs de cette purification sont la minceur physique, un teint lumineux, un appétit accru et une santé parfaite. Cette purification est encore accrue par différentes techniques de nettoyage interne, l'application de bandha qui bloquent le passage de l'air retenu en certaines parties du corps. Il existe de nombreuses autres techniques comme la concentration sur la sonorité intérieure qu'il n'est pas possible de citer dans cette brève présentation.

LE SAMPOORNA YOGA

C'est une intégration de différentes voies du Yoga.

Raja Yoga Les méditations du matin pratiquées suivant les principes du Raja Yoga développeront notre conscience du fonctionnement de l'esprit  et notre capacité à le contrôler. Nos facultés de concentration seront nettement accrues: cela portera ses fruits sur le tapis de yoga où nos postures gagneront en précision mais  également dans la vie quotidienne lorsque nous regarderons la beauté d'un paysage, lorsque nous conduirons une voiture ou dans toute autre activité requérant attention et concentration. 

Nada Yoga Les vibrations  des sons sacrés, purifient et harmonisent le corps subtil et le système psychique. La clarté d'esprit et la mémoire s'améliorent. Les tensions enracinées sont emportées par le "massage du son". Cela  induit ensuite un impact sur le corps physique qui devient plus souple. 

Bhakti Yoga Le chant de mantra  affecte aussi positivement les sensibilités émotives qui nous constituent. Le cœur s'adoucit et s'ouvre à la dimension spirituelle et sacrée du yoga, ainsi qu'à la sacralité de la vie. Cela amènera un sentiment d'amour et de joie qui s'extériorisera en imprégnant chacune de nos actions et effacera les sentiments négatifs, de solitude et de frustration qui, si souvent, empoisonnent notre esprit. L'esprit sera  débarrassé des inhibitions et  des soucis pour se remplir de joie. 

Le Hatha Yoga  Quand nous arrivons sur le tapis de yoga, notre esprit est  déjà centré et clair suite à la méditation. Chanter a ouvert notre cœur, ainsi la pratique se fera dans une dimension totale, avec le corps, l'esprit, le cœur et l'âme. Les exercices respiratoires réveillent l'énergie et préparent le corps pour les postures. La série équilibrée d'exercices d ‘échauffement et les asanas donnent au corps  un entraînement complet, fait avec respect des limites physiques de chacun, sans aucun esprit de compétition. Comme l'esprit est déjà dans un état positif, il se focalise plus sur ce qui peut être fait plutôt que sur des appréhensions. Le Hatha Yoga devient ainsi  une activité joyeuse et amusante. Comme chanter restaure et développe le sens du rythme, la session des asanas s'installera naturellement dans un rythme basé sur la respiration. Cela aidera à réorganiser et guérir le corps physique ainsi que le mental. 

Le karma Yoga Le temps consacré au Karma Yoga vous donne l'occasion de vous rendre compte de l'importance de l'attitude intérieure. Les travaux de la vie inévitables quotidienne comme nettoyer, lessiver, préparer les repas, jardiner, etc. peuvent la plupart du temps être ennuyeux, mais ces tâches prennent une autre couleur quand l'esprit s'est apaisé et harmonisé à travers la  méditation, le chant et Hatha Yoga. Récurer une casserole, nettoyer et préparer des légumes, bricoler ou jardiner devient une continuation logique naturelle des pratiques précédentes,  c'est simplement une autre sorte de postures. En fait il n'y a aucune séparation entre la pratique du yoga et la vie journalière, la vie  entière est Yoga ! 

Le Jnana Yoga  La philosophie Vedanta apprend que Dieu est tout. Ce qui s'interpose entre Lui et nous est l'esprit impur, agité. Les pratiques du Yoga combinées avec un mode de vie  sain et équilibré induisent des changements dans nos rapports avec les autres. Les murs que les gens construisent habituellement autour d'eux pour se protéger s'écroulent. Loin de l'agitation habituelle, les difficultés qui semblaient impossibles à résoudre, les penchants et les émotions qui semblaient incontrôlables quand l'esprit était confus ; lâchent leur emprise: l'aspect fugace de cette vie avec ses problèmes inhérents devient plus évident.  Alors au lieu de chercher la permanence dans ce qui est impermanent, vous pouvez commencer à chercher l'Impérissable, l'Immortel qui se trouve à l'origine de chaque expérience …

Le YOGA A l'OCCIDENTALE 

Déjà multiforme en Inde, son pays d'origine, le yoga l'est tout autant et présente en Europe des aspects parfois déroutants... Ce yoga est bâti sur la notion de "leçon", au sens d'horaire régulièrement consacré à un apprentissage. On se rend à la salle de gymnastique de l'école et on reçoit un cours de yoga durant une heure et demie. Cela une à deux fois par semaine, comme on recevrait un cours de musique ou de peinture à l'Académie. Cette situation n'a rien à voir avec  l'enseignement traditionnel, où vivre près du guru est la base essentielle de la pédagogie. L'enseignant occidental, en général, n'assume pas les fonctions spirituelles et psychologiques du guru. Parfois la leçon se réduit à une séquence de postures ou de rythmes respiratoires, sans progression. Parfois même ces leçons sont rebaptisées " gymnastique douce ". Le Yoga par l'image à pratiquer en dix minutes fleurit dans de nombreuses revues féminines. Les disciples du guru voient dans le yoga un chemin de libération, les pratiquants occidentaux sont plutôt en quête de relaxation et d'amélioration de leur santé. Au fil du temps pourtant, ils découvrent un état de détente, de silence intérieur, qui en poussent parfois quelques-uns à aller plus loin sur la voie. Il faut ajouter que les " enseignants" de yoga se regroupent au sein de fédérations qui veillent à leur formation, vérifient qu'ils soient en possession d'un diplôme et exigent d'eux des  formations permamentes à l'instar d'un institut des experts comptables ou à l'ordre des médecins. Les  formateurs des enseignants ayant, eux en général été formés auprès d'un ou plusieurs gurus indiens n'ayant bien sûr pas de diplôme.

Lu dans la presse : "Le développeur de jeux Konami lancera cet été sur le marché nippon un nouveau type de divertissements pour consoles portables à écran tactile DS de Nintendo: des cours de yoga. Les leçons de ce sport en vogue sont données sous formes visuelle et vocale." Nous apprenons donc dans l'Echo du 24/02/07 que le Yoga serait un jeu ou un sport!  Notre site est là pour rectifier cette "approche".


Retour Haut de page


Copyright (C) . Tous droits réservés. Ananda Dyotis asbl            jeudi 19 avril 2012Contactez Ananda : ananda@dyotis.be